Ruinous Path : WMCQ

J’ai réussi une belle performance (selon mes critères et ambitions, qui ne sont peut être pas partagés) au WMCQ qui a eu lieu ce week-end à Lyon. Tout petit report.


Tout recommence après le BOM Strasbourg. Malgré l’obtention d’un playmat que je trouve franchement chouette, mon piètre 4/4 (dont un bye et un no-show) me force à reconsidérer mon choix de deck.

13344576_1775797972641323_3938897121143113635_n

Abzan Company ne m’a pas du tout convaincu. Il ne faut pas s’étonner : j’ai assez peu de pratique avec le deck et je ne suis naturellement pas très doué. Toutefois, les considérations métagamiques semblent contraires à la réussite de ce deck. Après le tournoi, on a discuté avec des copains et on a décidé qu’il fallait s’attendre à affronter beaucoup de Jund, Jeskahiri, Infect et Affinity au WMCQ. Même si, selon moi, il y aurait plus de Burn que d’Affinity, l’idée est la même : comment battre tous ces decks, quitte même à perdre contre tout le reste ? On a discuté de beaucoup d’options : Jeskai avec la combo Thopter sans Nahiri, Jund (tout simplement), Grixis, mais à la fin, j’ai proposé une idée dans le vent sans espérer qu’elle n’accroche vraiment : Abzan Midrange. « En fait, c’est vrai que Lingering Souls embête bien ces quatre decks ».

J’arrive à me faire prêter des cartes pour monter un deck BGx, qui me semble très fort. Toutefois, l’idée des Souls est restée. Je trouve que Jund est plus dur à jouer qu’Abzan, de manière générale. Même si cet avis est globalement plus que contesté, pour moi, Kolaghan’s Command et Pia and Kiran Nalaar sont plus durs à optimiser en jeu que Rhino de Siège, même si leur plafond de puissance est plus haut. De plus, Lingering Souls n’a pas vraiment d’équivalent.

Finalement, je suis tombé sur une liste Abzan qui m’a bien plu à un détail près : je voulais du Darkblast dans le deck. L’absence de Foudre allait forcément être problématique, et c’est très fort contre Infect, Affinity et même Vendilion Clique. Le reste de la liste devait se baser sur un socle de créatures immenses capables de faire palir n’importe quel joueur de Naya Company. Voilà ce que ça a donné :

24 Terrains
4 Verdant Catacombs
4 Marsh Flats
1 Windswept Heath
2 Overgrown Tomb
1 Temple Garden
1 Godless Shrine
1 Forest
1 Plains
2 Swamp
2 Ghost Quarter
1 Twilight Mire
2 Shambling Vent
1 Stirring Wildwood
1 Treetop Village
13 Créatures
4 Tarmogoyf
4 Siege Rhino
2 Kalitas, Traitor of the Ghet
2 Scavenging Ooze
1 Tasigur, the Golden Fang
23 Autres Sorts
4 Liliana of the Veil
4 Lingering Souls
3 Path to Exile
3 Abrupt Decay
1 Darkblast
1 Murderous Cut
3 Thoughtseize
3 Inquisition of Kozilek
1 Maelstrom Pulse
Sideboard
2 Fulminator Mage
2 Duress
2 Engineered Explosives
2 Pithing Needle
1 Painful Truths
1 Languish
1 Flaying Tendrills
1 Darkblast
1 Anguished Unmaking
1 Stony Silence
1 Feed the Clan

Un petit mot sur le side, que j’ai refait intégralement :

  • Il a été réalisé avec une technique particulièrement novatrice dont vous lirez le détail dans un article très prochainement sur une plateforme X ou Y… C’est franchement rigolo, ça vaut ce que ça vaut, mais l’idée mérite d’être partagée.
  • Les decks que je m’attendais à voir beaucoup étaient, comme je le disais plus haut, Jund Jeskahiri, Infect, avec Affinity et Burn en inconnu complet et en Tier 2, je voyais du Dredge, Ad Nauseam et Zooicide. Mais les decks qui demandaient le plus d’aide du side étaient les MU explosifs.
  • Vite fait, carte par carte :
    • Fulmi : Jund, Jeskahiri, Tron, Infect.
    • Duress : Ad Nauseam, Jeskahiri, Infect, Burn, Bogles peut être Death Shadow Aggro, Living End, Breachift.
    • EE : Infect, Burn, Bogles, Merfolk, Zooicide, Dredge.
    • Needle : Jeskahiri (Colonnade, Lighthouse ou Nahiri), Ad Nauseam (Lightning Storm, Prism Pentad, Lotus Bloom), Kiki-Chord (Kiki-Jiki, Gavony Township,…), Abzan Cie (Visera Seer, Township).
    • Truths : Jeskahiri, Jund, tout ce qui voudrait essayer de grinder un tant soit peu.
    • Languish : Merfolk, Living End, Dredgevine, Affinity, Abzan Cie, 8 Whacks…
    • Tendrills : Dredge, Affinity, 8 Whacks, Abzan Cie, etc…
    • Darkblast : Abzan Cie, Infect, Affinity, Living End, Delver.
    • Unmaking : Tron, Jeskahiri, Kiki-Chord, Breachift, partout où il reste un peu de place en fait.
    • Stony Silence : Affinity, Tron, Ad Nauseam.
    • Feed the Clan : Burn.

O est 120 dans une « petite » salle avec une chaleur étouffante et, fort heureusement, une clim fonctionnelle. Donc en gros, ça va être 7 rondes, mais à 16 points (X-1-1) ça ne passera pas pour tout le monde, voire pour personne. Un petit tout vite fait des rondes :

R1 : contre… Makax, SJ, teammate, ami ! Burn 0-2
Ca commence bien… On a bien senti qu’il avait gagné le toss parce qu’il m’a battu à la 1 à une carte près au tour 4 alors que j’avais le Rhino prêt à me mettre hors de portée pour au moins un tour. J’ai un peu missplay sur la 2 en me montrant trop greedy sur le Feed the Clan, et je suis tombé dans un bluff magnifiquement exécuté (je trouve) :

Sachant que j’ai un Feed the Clan en main parce que Goblin Guide est gentil, il décide de lancer un Skullcrack quand ma Ooze commence à lui manger ses créatures. Nous sommes tous les deux full tap mais c’est lui qui dégage le premier. J’en déduis qu’il en a un deuxième en mais parce que dans l’affaire il ne m’a empêché de gagner qu’un seul PV. Ca n’était pas le cas et j’ai tourné autour de sa dernière carte qui était un sort de Burn à 1 en fait.

Le MU est pas dingue, mais il est un peu meilleur pour Abzan que pour Jund, et il n’est pas ingagnable du tout d’après nos tests.

R2 : contre Christophe, Jund : 2-0
Je suis bien content de voir du Jund en face de moi. La 1 comme la deux auraient pu se joeur à pile ou face. J’ai été le premier à toucher et à poser ma Liliana à la 2, et j’ai vite établi un lock qui, secondé par des Ghost Quarter, me permet de contrôler tranquillement son board pendant que mes propres manlands attaquent impunis.

R3 : contre … Shervin, Jund : 2-0
Un autre gars avec qui je m’étais un peu entraîné depuis le BOM, je connais assez bien sa liste, c’est celle de Rémi Fortier au BOM. Les deux parties sont assez unilatérales. Je ne mords pas à son bluff de Foudre final à la 1 (un play osé, mais étant donné sa situation, dos au mur, je comprends qu’il l’ait tenté). La 2 se déroule très similairement à celle de la ronde précédente, on pose tous les deux une Liliana, mais je peux gérer la sienne rapidement alors que lui tarde à piocher son one-of Decay (je ne sais même pas s’il l’avait gardé d’ailleurs), et j’engrenge un avantage beaucoup trop fort pour qu’il puisse revenir.

R4 : contre Geoffrey, Jeskahiri : 2-1
Eh ben je suis content d’avoir à jouer contre mes MU préférés ! Jeskahiri était un peu l’inconnue de l’équation, je savais que je pouvais le grinder assez facilement mais Nahiri+Emrakul m’empêchait de me baser trop sur ce plan. Finalement, à la 1, après avoir encaissé une attaque d’Emrakul sur ma Liliana (je garde deux terrains finalement), il se relance beaucoup plus vite que moi grâce à Lighthouse et à ma base de mana désormais assez bancale, et quand il replace un Emrakul je ne peux plus rien faire. A la 2 Je lui fais une sortie un peu aggro avec des Rhinos dans tous les sens, ça va assez vite, mais à la trois, la Needle sur sa Lighthouse l’empêche de partir trop loin devant, et avec mon Anguished Unmaking et quatre Lingering Souls, je survis à tout ce qu’il envoie. A la fin du temps reglementaire et à l’annonce des tours additionnels, je l’emporte.

R5 : contre … Jean-Emmanuel, Kiki-Chord : 0-2
Bah encore un pote, décidément ! Je sais qu’il joue très bien et que le MU est globalement en ma défaveur. A la 1 sur le play, en lui défaussant ses deux accélérateurs de mana, j’arrive à le mettre en death, mais quand il trouve son troisième terrain il peut partir à base de Témoins et autres cochonneries pour revenir progressivement dans la partie et finalement me l’arracher des mains alors que je n’arrive pas à capitaliser assez sur mon avantage. La 2 est moins équivoque, c’est moi qui bloque un peu sur le mana et je ne fais aucun effort sur mon langage corporel. Mon deck est sensé être très bon aux duels de topdeck, mais c’est juste pas jouable si l’adversaire a une main de cinq à six cartes. Et encore heureux qu’il ait calé à 4 manas !
Bah bref j’avais les boules, mais dès la première ronde toutes les rondes étaient des loose-and-out donc bon, j’attendais pas trop de miracle non plus.

R6 : contre Nathanael, Jeskahiri : 2-1
Teammate et voisin de Geoffrey (ronde 4), la première partie se joue au grind et Liliana (re)fait le travail. A la deux, je m’embrume dans mes pensées et je défausse Rhino sur Liliana alors que je suis à 13, que j’ai 4 mana up et que mon adversaire a une Nahiri à 8. Je pense pas que j’aurais pu revenir puisque mon adversaire était à 19 et moi j’aurais été à 1 après le passage d’Emrakul. Avec une Liliana et un Rhino en jeu et un adversaire sans main, ça parait pas si mauvais, mais presque n’importe quel topdeck pour lui, de Snapcaster à Nahiri en passant par la Colonade, lui donnait la victoire. Bah bref j’ai même  pas eu l’occasion de me poser la question, j’ai fait le con. A la 3, je suis tout le temps loin devant, mais il refuse admirablement de concéder. Une grosse phase d’attaque plus tard avec des Rhinos, des Tarmos et des Esprits, il tend finalement la main.

R7 : contre Jérémie, Infect : 2-1
Le dernier test pour Abzan, voir si ce que je pouvais me permettre de perdre Foudre pour améliorer les MU Jund et Jeskahiri. Avec Darkblast en main de départ, je fais un missplay en ne ciblant pas le Hierarche, préférant forcer l’activation de Pendelhaven à la place. Une Inquisition révélant Become Immense me fait comprendre que c’était une connerie : j’aurais pas dû lui donner l’occasion de placer deux triggers +1/+1 (Exaltation) et +1/+2 pour contrer mon Darkblast répétitivement. A la 2, une pluie de défausse, de Paths et de grosses créatures mettront trop de pression pour qu’il puisse revenir. A la 3, je récupère ma Darkblast rapidement, et même si Nexus + Pendelhaven me saoûle bien, il n’a pas assez de gaz en main pour m’achever. Contrairement à moi.


Et voilà, je finis à 5-2, en perdant contre mes potes. En soi, je suis content parce que j’avais pris le deck pour gagner contre Jund, Jeskahiri et Infect : bingo, ce sont mes cinq victoires. Toutefois, le nombre d’Infect présents m’a un peu pris par surprise, je dois l’avouer. J’ai été bien chanceux sur les affectations des rondes (à part que je suis tombé sur trois potes), mais je pense qu’Abzan ne peut pas être trop mécontent de tomber sur quoi que ce soit en fait. Il faut que je continue mes tests pour vérifier si oui ou non « Abzan est un sous-Jund » ou si le deck a vraiment quelque chose pour lui, mais la combinaison de Lingering Souls, Darkblast et Rhinos m’a vraiment bien desservi ce dimanche. En attendant, je peux rayer une ligne de plus à mes objectifs annuels :

goals


Pour la petite histoire, voilà ce qu’on fait mes potes à moi :

  • Makax/SJ, le teammate, avec Naya Burn : 5-2
  • Arnaud, avec Naya Burn : 4-3
  • Théau, avec WB Hatebears : 4-3
  • Merle, avec Infect : 4-3
  • Jean-Emmanuel avec Kiki-Chord : 5-2

Bon après si vous lisez ces lignes et que vous pensez que vous devriez être listés parmi mes potes, c’est vraisemblablement le cas, mais je ne peux pas citer tous ceux que je connaissais qui étaient sur place : vous étiez trop nombreux. Ca me fait bizarre de voir des visages connus à chaque fosi que je tourne la tête d’ailleurs. Bravo à Louis Bachaud, super rédacteur pour Espace Magic, qui jouant Zooicide (si je ne m’abuse) finit 9° à 5-2, premier parmi les gens à 15 points (je suis 17° for the record). Et bien sûr, bravo à Kevin Sauvageon, un des meilleurs amateurs de la région lyonnaise (voire du pays), pour l’avoir emporté avec Bant Eldrazis ! Entre lui, Dezani et vraisemblablement Dagen/Lévy, l’équipe de France a d’ores et déjà très fière allure. J’ai hâte d’être en Septembre pour voir qui aura l’honneur de prendre la dernière place dans de cette équipe : vu le niveau de ceux qui gagnent, ça va être, comme toujours, la fête au talent !

Par ailleurs, on peut noter que Lukas Blohon, Matej Zatlkaj et Simon Nielsen ont gagné leurs WMCQ (respectivement en Tchéquie, Slovaquie et Danemark) avec Zooicide, bravo à eux, encore de sacrés noms qui s’ajoutent à la liste des présents pour cet évnènement unique qu’est la Coupe du Monde de Magic !


Allez on va bientôt se retrouver avec un bilan de ce qui est utilisable dans Eldritch Moon dans les deux formats Construits de compétition, faute de Spoiler Alerts (désolé). D’ici là, le site de Mindsport Academy devrait (enfin) se lancer et diffuser mon premier article pour eux. Ce week-end, c’est les AP, donc vu que je ne suis pas fan de Limité je vais sans doute en profiter pour me reposer, mais n’oubliez pas de bien vous amuser ! Et n’oubliez pas, comme toujours, de suivre sur Facebook et Twitter !

La bise !

Publicités

5 réflexions sur “Ruinous Path : WMCQ

  1. « j’en déduis qu’il en a un deuxième en mais parce que dans l’affaire il ne m’a empêché de gagner qu’un seul PV »
    – Moralité : toujours saisir l’opportunité de gagner 5 (ou 10?) PV face à Burn 🙂
    C’est dommage, avec la défausse ciblée, 4 Rhino, Ooze en maindeck et Feed the clan en side, Burn ne doit pas être un mauvais matchup.
    Bien joué en tous cas, tu as eu le nez creux sur le metagame, et le résultat s’en est ressenti !

    J'aime

    1. Moralité : Tu as parfaitement raison et j’ai déjà promis publiquement qu’on ne m’y reprendrai plus ^^
      Le problème c’est que Burn est quand même un mauvais MU parce que malgré la défausse il peut largement gagner tour 4 ou 5, et même si on arrive à stabiliser là, on est quand même exposé à un ou deux topdecks brûlants (au cas où vous l’auriez oublié, ça représente 75% de son deck). Le MU est vraiment pas ingagnable, c’est sûr, mais j’irais pas jusqu’à dire qu’il n’est pas mauvais.
      Pour le métagame je pense que surtout que j’ai eu beaucoup de chance, il y a eu beaucoup de Dredge (qui a claqué entre les doigts de beaucoup de bons joueurs) et assez peu de Jund finalement. Le Modern, de toute façon, est globalement aussi divers qu’il pourrait l’être, donc c’est dur d’anticiper le méta. J’aime avoir de la chance 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s