Petit jeu entre amis : Lands

Petit épisode un peu spécial, mais j’aimerais vous présenter à tous un petit jeu très simple, jouable avec uniquement des terrains de base, mais qui n’en regorge pas moins de puzzles intellectuels : Lands. A ne pas confondre avec son homonyme en Legacy bien sûr, il s’agit d’un jeu à part.


Pour faire une partie de Lands, vous aurez besoin de… lands. Sans rire. Jouable avec une vingtaine de terrains de base de chaque couleur pour constituer deux decks (oubliez les Wastes), il s’agit sans doute du format le plus budget de Magic. In your face, Pennysworth!

Les deux joueurs disposent d’un deck composé uniquement de terrains de base a priori uniformément répartis, ouvrent une main de sept cartes, peuvent prendre des mulligans (théoriquement), et peuvent poser un terrain par tour. Le but final d’une partie de Lands est de contrôler les cinq types de terrains de base. Rien de plus facile, celui qui commence a gagné ? Pas si vite. Car le jeu comporte des règles qui lui sont propres.

La première d’entre elles est l’utilisation de la pile. Dans une partie de Magic normale, jouer un terrain est une action qui ne passe pas par la pile. Dans Lands, il en est autrement. Au moment de jouer un terrain, le joueur le met face cachée sur la pile. Il n’est révélé qu’à sa résolution.

Mais kesako, me dites-vous. Quel est l’intérêt de passer par la pile si on ne joue qu’avec des terrains ? Et c’est là qu’entre jeu la véritable valeur du jeu. Chaque terrain a un « pouvoir » qui lui est propre. Ben quoi, vous croyiez vraiment qu’on allait jouer à Magic avec seulement des terrains et aucune façon d’utiliser le mana sans apporter un petit twist ?

Les terrains ont les lignes de texte suivantes :

  • Plaine : Lorsqu’une Plaine arrive en jeu, renvoyez un terrain ciblé depuis votre cimetière dans votre main.
  • Marais : Lorsqu’un Marais arrive en jeu, l’adversaire ciblé se défausse d’une carte.
  • Montagne : Lorsqu’une Montagne arrive en jeu, détruisez le terrain ciblé.
  • Forêt : Lorsqu’une Forêt arrive en jeu, piochez une carte.
  • Ile : Défaussez vous d’une île et d’une autre carte : contrecarrez le terrain ciblé. Ceci ne peut être fait qu’avant que le terrain ne soit révélé bien sûr. On ne peut pas contrecarrer une île contrecarrant un terrain de cette façon.

Afin d’éviter des parties où un des deux joueurs meurt bêtement à la meule, une dizaine de terrain de chaque type pour chaque deck devraient vous éviter toute sueur froide pendant les parties, mais vous pouvez sans doute baisser un peu ce chiffre.

Et voilà ! Vous savez jouer à Lands !

Ce n’est qu’un petit jeu de rien du tout qui m’a été présenté par Jean-Emmanuel Depraz, à qui nous souhaitons bien sûr toute la chance du monde lors du Pro Tour 25 ans (s’il fait 9 victoires avec son équipe il sera Platinum, croisons les doigts!!!) Selon ses propres dires, c’est un jeu aussi vieux que Magic itself. C’est un jeu rapide, fun et idéal les veilles de tournoi ou entre deux rondes avec un ami, qui est facile à préparer et à transporter.

Deux petites astuces qu’on a pu noter sur ce jeu si simple :

  • A priori, les Marais semblent rapidement devenir les terrains les moins intéressants.
  • Contrecarrer les terrains adverses trop tôt a un coût, il vaut mieux se les garder pour la fin.

Eeeeet puis voilà ! J’espère que ça vous plaira, je vous encourage vraiment à essayer, c’est un petit jeu de rien du tout qui est extrêmement plaisant pour se libérer l’esprit sans s’arrêter de cogiter 🙂

La bise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s